jerusalem

Faire un voyage à Jérusalem

Quelle ville au monde ne fait pas autant débat que Jérusalem ? Jérusalem est une destination passionnante à visiter, plus encore si on s’intéresse à l’histoire et l’origine des religions.  Un séjour la bas ne vous laisse pas indifférent, quel que soit votre avis géopolitique, tant les découvertes sont nombreuses et riches. Qu’on y aille en mode backpack ou en pèlerinage, des milliers de gens font le chemin vers Jerusalem. C’était donc une étape incontournable dans mon voyage en Israel et Palestine. Lorsque j’ai préparé mon itinéraire en Terre Sainte, je n’ai trouvé que peu de récits sur les blogs de voyage. Comment croire que cette destination soit peu fréquentée par les voyageurs ?

La ville tient une place très importante dans les sentiments des 3 principales religions monothéistes que sont les Juifs, les Chrétiens et les Musulmans. Ceux ci vivent en cohabitation permanente et tentent de faire perdurer leur foi au regard des autres religions. Avec des lieux sacrés comme le Mur occidental (pour les juifs), l’église du St Sépulcre (pour les chrétiens) et l’esplanade des Mosquées (pour les musulmans), la ville est dite « 3 fois Sainte ».  Raison pour laquelle son statut est est le fruit de tant de débats à l’échelle internationale.

A VOIR

Le cas du Mont du Temple (appelé ainsi par les Juifs uniquement), situé dans Jérusalem Est, est le plus brulant exemple de cette cohabitation tendue, qu’on ne peut ignorer en se rendant à Jerusalem. Ce qui était mon cas en arrivant puisque j’ai naïvement choisi une auberge se situant devant l’entrée du lieu le plus emblématique de la ville, et donc entourée de forces de sécurité et sous surveillance H24… A chaque entrée ou sortie de l’hostel, situé devant les grilles du Mont du Temple, je passais devant 2 barrages de 2 policiers. En plein quartier musulman, ce lieu est le plus sujet aux tensions dans la vieille ville de Jerusalem (délimitée par des remparts).

D’après la tradition, Abraham monta sur ce Mont avec son fils pour l’offrir en sacrifice à Dieu et plus tard, Salomon y bâtit le Temple de Jerusalem, qui abrita l’arche d’alliance (et les tables de la Loi). Un 2nd Temple fut bâti (Temple d’Herode) dont le seul vestige est aujourd’hui le Mur occidental, ou Mur des Lamentations. C’est le lieu saint le plus important du peuple Juif. Or sur ce site fut aussi érigé le Dôme du Rocher, 3ème lieu saint de l’islam sunnite (après la Mecque et Médine) et abritant le rocher où Mahomet serait arrivé depuis La Mecque, et la mosquée al-Aqsa, d’où son appellation par les musulmans: l’esplanade des Mosquées (al-Haram as Sarif). L’accès au public est très surveillé et n’est possible que quelques heures par semaine. J’ai vu des Juifs faire une visite en groupe, escortés par des militaires israéliens et surveillés par le Waqf, l’institution islamique chargée d’administrer le lieu.

Le Mur des Lamentations est un peu comme un iceberg : la partie la plus significative est cachée sous nos pieds. A gauche du Mur se trouve l’entrée du Tunnel du Kotel, qui voit se dévoiler ses fondations en nous emmenant sous terre. On y voit les bases du Temple d’Herode, les vestiges antiques de cet édifice colossal et les couches de civilisations qui se sont succédées. Une synagogue souterraine permet aux Juifs de prier à proximité de ce qui était la partie la plus sacrée du Temple.

carte jerusalem

Outre le Mont du Temple/Esplanade des Moquées, la vieille ville est un vrai labyrinthe où j’ai aimé me perdre au début, puis j’ai vite trouvé mes repères dans les rues étroites et pavées. On se repère aux militaires à chaque angle, postés là en continu. Au bout de 3 jours, je faisais la causette avec ceux de ma rue. Entourée de remparts, il existe 5 portes pour entrer dans la vieille ville (aussi appelé Jerusalem Est) : les portes du Lion, d’Hérode, de Damas, de Jaffa et de Sion. On y compte 4 quartiers : musulman, chrétien, arménien et juif. C’est dans cette partie de Jerusalem que vous trouverez les lieux Saints (mentionnés plus haut).

J’y ai pour ma part fait le Chemin de la Croix, organisé et mené chaque vendredi à 16h par les franciscains. Des centaines de pèlerins prennent la « Via Dolorosa », qui selon la tradition, à été emprunté par Jésus portant sa croix, du jugement de Pilate (Porte des Lions) jusqu’à la crucifixion (Eglise St Sépulcre). La procession s’étend sur 500m et s’arrête à 9 stations (+ 5 dans l’église), en lien avec l’histoire biblique. A la fin, après un peu de d’attente, l’on peut se rendre dans la grotte où le corps du Christ aurait été déposé après sa mort, le tombeau de Jésus.

La Porte du Lion est le chemin qui mène vers le Mont des Oliviers. Avant de le gravir, on passe par l’Eglise de Toutes-les-Nations, qui renferme le rocher au pieds duquel selon la tradition, Jésus pria dura son agonie avant son arrestation. A mi chemin, on trouve une église Russe orthodoxe ornée de bulbes dorés, Ste Marie Madeleine. En haut, la vue est imprenable sur Jerusalem Est, le Dôme du Rocher et au premier plan, le plus grand cimetière juif du monde.

jerusalem

Jérusalem, ce n’est pas que la vieille ville et ses lieux Saints, c’est aussi une ville de près de 900 000 habitants qui s’étend sur 200km2. Porte de Damas, vous pouvez prendre le Tram jusqu’au Mont Herzl, à l’autre bout de la ville, pour vous rendre au Musée et au Mémorial Yad Vashem, construit en mémoire des victimes de la Shoah. Comptez 3-4h pour faire le tour de ce complexe immense qui comprends plusieurs bâtiments et un parc avec des monuments commémoratifs.

Vous pouvez terminer votre visite de Jésursalem par le marché Yehuda, un grand « souk » où tout le monde se bouscule pour acheter de bons produits très variés. Ce grand marché ultra vivant où les vendeurs scandent leurs prix m’a rappelé l’ambiance des autres pays du Moyen Orient, que je n’ai pas trouvé ailleurs en Israel. Tout le monde s’y agite, surtout le vendredi, où c’est le meilleur endroit pour ses courses pour Shabbat. A la sortie, prenez Jaffa Street, LA rue du Jérusalem « moderne » pour faire son shopping et profiter des boutiques occidentales.

AMBIANCE / SECURITE

La situation « tendue » à Jérusalem est ainsi faite et il faut s’en accommoder, avec toutes les précautions nécessaires, sachant que les touristes sont peu concernés. Les faits divers existent bien, du petit incident au meurtre en pleine rue, mais entre les communautés religieuses locales. La vieille ville est ultra surveillée, je ne me suis jamais sentie en insécurité. Peu être un peu mal à l’aise la nuit tombée où les rues sont littéralement vides car peu de gens habitent à Jérusalem Est, dont les rues ne sont que des échoppes. Il est d’ailleurs impossible de trouver de quoi manger après 19h, tout étant fermé et désert.

Il convient d’être habillé convenablement pour TOUS les lieux religieux (à peu près partout où vous irez donc), à savoir jambes et épaules couvertes. Pour le Mur des Lamentations, les femmes doivent se couvrir totalement les bras et les cheveux et lorsque vous aurez terminé votre recueillement, il convient de ne PAS tourner le dos au Mur et de revenir sur vos pas en marche arrière. Inutile de préciser qu’hommes et femmes ont des accès séparés au Mur 😉

Le Ministère des Affaires Etrangères recommande une vigilance particulière dans et autour des Lieux Saints, et en particulier l’esplanade des Mosquées. Il déconseille d’aller à Jerusalem Est le vendredi après midi, temps des prières, mais non seulement je l’ai fait sans problème, mais j’ai marché avec d’autres chrétiens dans la Via Dolorosa pendant que le muezzin faisait son appel… De manière générale, tous les lieux publics sont surveillés, votre sac sera souvent contrôlé donc veillez à avoir toujours votre passeport et votre papier d’autorisation de séjour provisoire. Si cela peut apparaitre pénible, contentez vous de coopérer avec le sourire :)

jerusalem

SE DEPLACER

Pour venir à Jérusalem, il est possible d’utiliser plusieurs moyens de transports. Le plus classique est de prendre l’avion depuis Paris jusqu’à Tel Aviv pour lequel il existe des vols directs quotidiens, à partir de 200€ A/R. Depuis l’aéroport Ben Gourion, vous pouvez rejoindre Jerusalem en bus. A côté des portes d’embarquement 21 et 23, une navette fait la route jusqu’à la station de bus située au carrefour EIAI. D’ici, de nombreux bus partent vers Jerusalem et sa gare d’Autobus appelée Thanat Merkazit (les Egged 945 et 947), toutes les 30 minutes environ.

Un des moyens les plus accessibles, les plus confortables et les plus populaires est aussi d’utiliser le shérout (taxi collectif), qui stationne devant la porte de sortie en face de la rotonde des arrivées de l’aéroport Ben Gourion. Il faut savoir que le shérout de 10 places ne partira qu’une fois toutes les places occupées et que les passagers sont répartis dans les différents shérout suivant le quartier de leur destination à Jérusalem. 

Israel est très bien desservi niveau bus, avec des stations dans chaque ville et des horaires précis. On peut traverser tout le pays en utilisant la compagnie Egged. C’est donc comme ça je que je suis arrivée à Jerusalem, avec un bus pris depuis Eilat au sud du pays, après avoir passé la frontière depuis la Jordanie à pieds. Il est aussi possible de venir à Jerusalem depuis Amman, capitale de la Jordanie, en passant par la frontière nord, King Hussein Bridge

Dans la ville, il est facile de se déplacer car une grande partie des points d’interets sont à faire à pieds. Pour se rendre d’un bout à l’autre, de la gare d’autobus à Jerusalem Est par exemple, le tram est direct. Pour sortir de la ville, vous trouverez des bus et des mini bus à la Porte de Damas. Partez du principe qu’en quittant Jerusalem pour aller en territoires palestiniens, vous passerez un check point et longerez probablement un mur de béton de 8M de haut.

2 réflexions sur “Faire un voyage à Jérusalem

  1. Sarah dit :

    Très bon article qui me sera utile car je pars pour Israel/la Palestine dans 10 jours. Pourrais tu me dire dans quelle auberge tu étais à Jérusalem Est ? Ca m’intéresse de pouvoir loger près du mon du temple.

    Merci à toi! :)
    Sarah

    • laplanneusesupertramp dit :

      Bonjour Sarah,
      Merci pour ton commentaire :)
      A Jérusalem, j’ai logé au chain gate hostel. Ce n’étêtait extra (pas de petit dej comme annoncé, par de wifi dans la chambre, pas de salle commune…) mais idéalement situé et pas cher (en dortoir).
      N’hésites pas à lire mes autres articles sur Israel et Palestine (menu « Voyages », onglet « Moyen Orient »). Bon séjour la bas !
      Constance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *