Loire à Velo : jour 3

Aujourd’hui, grande étape : rejoindre Orleans avant la fin de la journée. Ca me faisait un peu peur je dois dire. C’est sous un magnifique soleil, en short-tshirt, que j’ai quitté Sully vers 10h30 ce matin. J’arrive a peine une demi heure plus tard au village de St. Benoit, pour y voir l’abbaye de Fleury. Un bel édifice, qui abrite entre autre, le Roi de France Philippe Ier. Je reprends la route, jusqu’à Chateauneuf sur Loire, oú je fais une halte plus prolongée. Je mange paisiblement un sandwich dans le parc départemental du château, puis pars en balade a pieds dans la forêt alentour. Un calme et une tranquillité sans nom.

Je reprends la route vers 13h30, sous le soleil tapant. J’arrive a St Denis de l’hôtel puis Jargeau, oú je fais une pause « energy drink ». Je rejoins le parcours de la Loire a velo, ou du moins c’est ce que je pensais. Suite a une erreurs d’aiguillage de ma part, je me retrouve sur un sentier de randonnée, en pleine forêt, et vraiment au bord de la Loire. Heureusement que je suis en VTT, car ça secoue pas mal. Quand les orties commencent a me gratter des chevilles, je me pose sérieusement des questions sur ma route, qui n’est plus que jamais, pas faite pour un circuit de velo. Bref, je réussie a retrouver le chemin balisée « Loire a velo », et reprends mon rythme de pédalage sur cette magnifique route qui traverse les champs.

Je traverse une « forêt aménagée » d’oú je vois pointer au loin (mais pas tant que ça), la Cathédrale. Mon chemin m’amène jusqu’aux quais de bords de Loire d’Orleans, oú j’arrive fière de moi a 15h50. Depuis Sully, j’aurai pédalé 3h30 environ pour parcourir les 52km. Je me dirige chez Claude, dans une ruelle du centre, qui m’héberge pour la nuit (merci AirBnB). Après une rapide installation, je repars a pieds, me balader dans la ville. Je découvre la magnifique Cathédrale Ste Croix, qui rayonne sous le soleil. Attardez vous a ses vitraux, ils racontent l’histoire de Jeanne la Pucelle, sous titré en vieux français. Le 8 Mai, ce sera la fête populaire la plus célèbre de la ville, un événement annuel immanquable qui fait parti de la tradition locale : les fêtes de Jeanne D’Arc. On y célèbre en grande pompe la libération d’Orleans, pendant plusieurs jours. Des scènes, des sonos, des drapeaux et des armoiries sont installés partout, je regrette de manquer ça a 1 jour près. Je visite le très bel hôtel Groslot, puis marche dans les rues du centre historique. Je dine posée en terrasse non loin de la place du Châtelet. Demain, une nouvelle étape importante m’attend !

Loire à Velo : Jour 2

Ce matin, je découvre avec joie que la météo est plus agréable que la veille : un plein soleil. Rien de mieux pour parcourir les routes de campagne, lunettes de soleil sur le nez, et en tshirt. Vers midi je suis a Briare, une petite commune qui doit beaucoup a ses canaux. La balade le long de l’eau calme, sous les arbres, est agréable. Le petit port de plaisance et les terrasses au soleil raviront certains. Le village attire surtout pour son pont, très bel édifice de la fin du 19ème, qui passe au dessus de la Loire.

Je parcours quelques km sur la départementale, parfois sonnée par la vitesse des voitures. Il faut a un moment tourner la tête a gauche pour apercevoir légèrement en hauteur, le château de Brisson sur Loire. J’arrive ensuite a Gien, avec son château qui domine le village et le fleuve, de l’autre côté du pont. Je rejoins le parcours de la Loire a velo et entame des routes de campagnes oú je me retrouve seule au monde. Le calme et la nature sont la seule chose qui m’entoure. Le soleil qui tape me fait parfois voir des mirages.

Je n’ai pas pris le temps de déjeuner, et ma bouteille d’eau est presque vide. Je m’arrête quelques fois sur le côté du sentier, manger un carré de chocolat, avant de repartir. Parfois en pleine forêt, parfois au milieu des champs, la route joue a cache cache avec la Loire, que je longe de temps a autre. Enfin de journée, j’arrive finalement a Sully sur Loire, oú je rejoins mon hôtel. Pas de temps de repis, je repars (a pieds cette fois) en direction du fameux château. Je me balade près d’1h30 autour de son parc, du canal, et des ruelles du village. Le soir, une fois de plus, je dine « spécialités locales » : andouillette de Jargeau a la moutarde d’Orleans, accompagné d’un verre de Reuilly. Le tout face au château et ses douves.