Etape #19 : Belgrade

La capitale de la Serbie est une des plus vieilles d’Europe, avec une histoire datant de 7000 ans. Belgrade, qui signifie en Serbe  »Ville blanche », fut Romaine, Byzantine, Hongroise, Ottomane… Bref, un sympathique melange de cultures. La ville a aussi la particularité d´etre située au confluent entre le Danube et la Save.

Belgrade est divisée sous forme de districts, sachant que seule la partie Est est interessante pour le tourisme. En effet, Belgrade Ouest est constituée de  »blocks » residentiels, sous forme de quartiers numérotés contenant des tours et encore des tours. Pas très interessant et encore moins  »beau ». Bref, vous pouvez commencer votre visite par le Nord de la ville, avec le Parc Kalemegdan. Grand espace arboré ideal pour se promener, il abrite la Forteresse de Belgrade. Il est agréable de faire le tour des remparts, avec la vue sur les fleuves, ainsi que la ville moderne en face.

La ville est très animée, avec de nombreuses rues commercantes, differentes selon le quartier. En quittant Kalemegdan, prenez la rue pietonne la plus empruntée de la capitale, Knez Mihailova. Vous y trouverez boutiques et restaurants, ainsi que de tres beaux immeubles. Au bout, vous arriverez Place de la Republique, coeur du centre ville. La se trouve le Musée National, ainsi que le Théâtre. En changeant totalement d’ambiance, descandez la rue Skadarska, qui traverse le quartier ‘Boheme ». Rue pavée, restaurants typiques et musique traditionelle seront au rendez vous jusqu’a la place du marché.

En revenant vers le centre ville, partez de la place Terazije pour aller sur Nikola Pasic. C’est le centre  »politique » de la ville, là oú se trouve les principales institutions. Vous y trouverez le Parlement, reconnaissable a son dôme, qui fait face au parc ou se trouve le City Hall ainsi que la Residence Présidentielle. La ville est particulierement arborée, et en continuant notre chemin, on arrive devant la très belle eglise St Marc, ouvrant le Parc Tasmajdan. Apres le parc, un peu plus au Sud de la ville, se trouve la Place Slavija, qui vous amène sur le fameux Temple St Sava. Immense edifice blanc, il est en construction depuis 1939 et son interieur n’est encore que du beton brut. Autre lieu pieux, ne manquez pas la Cathedrale St Michel (Saborna crkva), a l’autre bout de la ville, derriere l’ambassade de France.

Belgrade est une ville tres agréable pour se balader, faire du shopping ou boire un verre en terrasse. Il ne lui manque que la mer… Et pour cela, la ville a la solution. Rendez vous sur l’ile Ada Ciganlija, située entre les deux parties (ancienne et moderne) de la ville. Cet immense espace vert amenagé est entierement dedié aux sports, à divers loisirs et à la detente. Mangez de la friture au bord d’un lac, louez un velo ou faites du saut a l’elastique. Enfin, profitez de la plage, tout le long de l’ile (l’eau est propre).

A voir :
– Le Parc Kalemegdan et la Forteresse
– La Place de la Republique
– La Place Nikola Pasic (avec le Parlement et les deux palais)
– Le Temple St Sava
– Les rues pietonnes (jusqu’a la Place Terazije)

Quelques conseils :
– Faites tout a pieds, beaucoup plus sympa. Sauf pour Ada Ciganlija, situee a 4km du centre ville.
– Tout le monde mange du pop corn, tout le temps, partout… Alors testez un cornet (1€) pour le plaisir.
– L’aeroport est mal desservi, rien pour vous ammener en ville. Taxi oblige (20€).

Le budget (3 jours / 4 nuits) :
– Transports : 70€
– Logement : 22€
– Alimentation : 12.5€
TOTAL = 104.5€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de liker la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Étape #18 : Zagreb

Zagreb, capitale de la Croatie, devenue récemment le 28eme pays de l’Union Européenne. De même que mes précédents pays, la ville a connue l’influence autro-hongroise, puis de la Yougoslavie. La ville est très développée culturellement (10 théâtres, 21 musées…) et économiquement ces dernières années, faisant rayonner Zagreb, comme avec le Festival international du film d’animation.

On peut diviser la capitale en 2 parties. La ville « haute », qui est le vieux centre historique. Et la ville « basse », moderne et animée, qui s’étend plus largement. Le point de jonction de ces 2 parties est la place Ban Jelacic, au cœur de la ville. C’est LE point de rendez vous, ou de départ pour la visite de la ville. Situé derrière, vous trouverez le Kaptol, une place oú se trouve la Cathédrale de Zagreb, entouré de ses fortifications, ainsi que la colonne de la Vierge Marie. A côté, se trouve le Dolac, avec son immense marché, une des attractions de la ville. A partir de la, marchez sur la rue Tkalciceva, jusqu’au nord de la ville ville. Vous y trouverez des bars, des maisons a colombages, et magasins traditionnels.

Dans l’autre partie de la ville haute, on trouve la place St. Marc, en descendant la rue Opaticka, avec l’église du même nom. Autour de trouve l’ancien Hôtel de Ville et quelques musées. A quelques pas, vous trouverez le Stone Gate, abritant une chapelle de plein air. Continuez votre chemin jusqu’à Catherine Square, d’oú vous aurez une vue sur toute l’ancienne ville, face a la Cathédrale. En continuant plus loin, vous serez a l’entrée de la Strossmayer Promenade, chemin au milieu des arbres qui vous ramènera dans le centre ville. Au pieds de la Lotrscak Tower, vous aurez un point de vue sur toute la ville moderne.

Commencez votre visite du centre de la ville par la gare. Elle donne sur King Tomislav Square, magnifique esplanade de verdure dominée par le Pavillon des arts. Derrière se trouve un autre jardin, le Nikola Subic Zrinski square, avec la 1ère fontaine de Zagreb. Si vous souhaitez faire du shopping ou flâner sur de grands axes commerciaux, marchez sur Jurisiceva, ou bien sur Illica. Posez vous en terrasse a Petar Preradovic Square, avec ses cafés, ses boutiques et ses beaux immeubles. En prenant ensuite Masarykova, vous arriverez sur un nouveau jardin, le Marshall Tito Square. Vous y trouverez le très beau Théâtre National Croate, ainsi que l’université et des musées. Au bout, après le bâtiment des Archives, promenez vous dans le jardin botanique.

Ce n’est pas fini, en quittant le centre ville, vous trouverez encore des coins a ne pas manquer. Notamment le Jarun, grand lac qui s’étend au sud ouest de la ville. Tout au Nord en revanche, vous trouverez Medvednica, une forteresse située en haut d’une colline. Également, Mirogoj, le vieux cimetière de Zagreb, au milieu de la forêt. A l’est de la ville, l’attraction est le Maksimir Park, immense oasis verte, abritant aussi un zoo.

A voir :
– Kaptol et alentours
– Ville haute
– King Tomislav Square et alentours
– Marshall Tito Square

Quelques conseils :
– Le tram coûte cher ! 2€ pour un ticket. La ville est grande, mais faisable a pieds.
– N’hésitez pas a louer un vélo pour aller vous balader le long de la Sava.
– J’ai été surprise par les prix, c’est « cher » par rapport au reste des Balkans.

Le budget : (3 jours / 3 nuits)
– Transports : 60€
– Logement : 35€
– Alimentation : 11€
TOTAL = 106€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de likez la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Étape #17 : Sarajevo

Changement de décor radical qu’est le passage de la Grece a la Bosnie Herzegovie. Sarajevo est une ville chargée d’histoire et de diversité culturelle, avec un passé mouvementé jusqu’à il n’y a pas si longtemps. Elle doit sa richesse notamment grâce au mélange Ottoman et Austro-Hongrois, dont elle a fait partie des empires. C’est également une ville de plus en plus touristique, considérée comme l’une des plus importantes des Balkans.

Sarajevo est bien entendu connue pour avoir été le théâtre de l’assassinat de l’archiduc François Ferdinand et de sa femme, marquant le début de la 1erre guerre mondiale entre autre. Vous pouvez refaire son cheminement, depuis l’ancien Hôtel de Ville (nouvellement bibliothèque nationale) fraîchement rénové, en longeant le bord de l’eau jusqu’au Pont Latin. La se trouve une plaque marquant les faits, ainsi qu’un petit musée à l’angle de la rue, intéressant à faire. Sarajevo est aussi très marquée a la plus récente guerre de Bosnie durant laquelle est fut assiégée. Certains immeubles portent encore des traces d’impacts ou des réparations faites a la va vite. Un petit business touristique s’est créé, avec porte clés et stylos en forme de missiles, boutiques militaires…

La religion est relativement présente au sein de la ville. Il y a une cohabitation plus ou moins « paisible » entre musulmans (majoritaires), orthodoxes, et une communauté catholique et juive. Vous trouverez de nombreuses mosquées dans le vieux centre (Bascarsija), mais les plus intéressantes sont la Mosquée de l’Empereur, Ali Pacha et Gazi Husrev. L’église Orthodoxe ainsi que l’église Catholique se trouve juste a l’entrée du vieux centre et ont été récemment rénovées. Idem pour la Synagogue, située de l’autre côté de la rive. Sarajevo, ville de 4 religions, a depuis de nombreuses années le surnom de « Jérusalem Européenne » ou « Jérusalem des Balkans ».

L’on doit la majeur partie du vieux centre à l’Empire Ottoman, qui a construit en plus de la Mosquée de l’Empereur, entre autre le marché couvert toujours en service. Plus tard fut construite une « Tour de l’horloge », typique des Balkans ottomans. Tout autour se trouvent des ruelles animées de restaurants ainsi que de boutiques traditionnelles. On négocie, on boit du café Turc, on entend le Muezzin… L’ambiance est très différente du reste de la ville. Dans les hauteurs se trouve le cimetière militaire, avec ses dalles blanches, et les « remparts » d’une forteresse d’oú le point est idéal sur toute la ville.

La ville est également très moderne. A l’est de la vieille ville se sont construit de nombreux bâtiments a partir des années 60, mais la guerre en a détruit une partie. Aujourd’hui, la majeur partie de la ville est reconstruite, et continue encore de se moderniser. Des grands boulevards animés et des galeries commerciales récentes dynamisent et agrandissent le centre. Les ruines n’existent presque plus pour laisser place a une ville qui renaît.

A voir :
– L’Académie des arts
– La Cathédrale Orthodoxe
– La Cathédrale Catholique romane
– La Mosquée Gazi Husrev Pegova Dzamija et la Tour de l’horloge
– Le pont latin et la place de l’assassinat
– La place de la Fontaine
– Ancien Hôtel de Ville

Quelques conseils :
– En tant que touriste, vous êtes sujet a des arnaques. Négociez taxi et boutiques de souvenirs.
– Regardez les prix de plusieurs resto avant de choisir, peut aller du simple au double pour un même plat, dans la même rue.
– Ls bosniaques ont souvent un sale caractère. Ne vous laissez pas marcher sur les pieds !

Le budget (3 jours / 3 nuits):
– Transports : 280€
– Logement : 25€
– Alimentation : 18€
– Divers : 15€
TOTAL = 338€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de likez la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Étape #12 : Sofia

Sofia, capitale et cœur économique de la Bulgarie (beaucoup viennent y cherche du travail, le chômage y est faible). Forte d’une vieille histoire mêlant romains et byzantins, sa devise est « Grandit mais ne vieillit pas ». Sofia est une ville qui change beaucoup et vite, avec l’arrivée de grands hôtels ou centre commerciaux, la capitale est en constatante évolution (et ébullition). On y croise beaucoup de français, et certains habitants le parle plus que l’anglais.

Tout se qu’il y a a voir et parcourir est relativement concentré, vous permettant de tout faire a pieds. Honnêtement, vous pouvez faire le tour en 3h. Aussi, l’idée est surtout des vous imprégner de l’ambiance qui y règne. De grands boulevards et axes piétonniers permettent de se repérer et se balader très facilement. Au cœur du centre ville se trouve l’église St. Nedelia, entourée à quelques mètres, de la synagogue et de la mosquée de Sofia. Il y a une réelle diversité des lieux religieux au sein de la ville, de part son histoire. En face de l’église se trouve l’emblématique statue de Ste Sophie. Dans le même coin se trouve le palais Présidentiel, avec la très ancienne église St. George dans sa cours. En face se trouve le siège du parti communiste et le musée de l’archéologie.

A partir de St. Nedelia partent les grands boulevards principaux qui traversent le centre. Si vous prenez Osvoboditel, vous passerez devant le parc de la ville (avec le Théâtre National a son bout), puis vous amènera a la célèbre Cathédrale Alexandre Nevski. Autour de la place se trouve l’église Ste Sophie et le monument au soldat inconnu. En revenant sur le boulevard, vous passerez. Devant l’assemblée nationale et la statue du Tsar Osvoboditel. Plus loin encore, après l’université, vous pourrez traverser un parc abritant le monument dédié a l’armée soviétique.

A partir de St. Nedelia de nouveau, vous pouvez prendre Craf Ignatev, et marcher jusqu’à la statue du Patriarche Evtimii. La, en prenant le boulevard du même nom, vous arriverez au parc du Palace National de la culture. S’y trouve le monument du communisme, le Palais de la culture, et une immense galerie commerciale, le city centre Sofia. Revenez vers le centre ville en prenant Vitosha boulevard, grand axe piétonnier idéal pour le shopping. Les rues alentours sont également propice a flâner.

A voir :
– St. Nedelia Church
– Vitosha boulevard
– Cathédrale Alexandre Nevski
– The city garden avec le Théâtre National
– Le palais Présidentiel

Quelques conseils :
– Faites attention aux pickpockets au marché, et aux attrapes touristes a la gare.
– La ville de nuit est vraiment agréable. Faites vous une terrasse au niveau du city garden.
– Sofia est résolument internationale, il est très courant d’entendre parler anglais dans la rue ou dans les bars. Beaucoup de jeunes voyageurs viennent s’y poser avant d’aller en Turquie.

Le budget (3jrs / 3nuits):
– Transport : 36€
– Logement : 13€
– Alimentation : 18€
– Divers : 16€
TOTAL = 83€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de likez la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp

Étape #11 : Bucarest

Bucarest, souvent appelée le « petit Paris », est bien loin de l’idée que j’en avais. Elle est aussi souvent qualifiée de « ville de la joie », de part les racines de son nom en Roumain. L’histoire raconte que la ville aurait été fondée par Vlad III l’Empereur (alias Vlad l’empaleur), surnommé « Draculea » et donc logiquement, inspirateur principal du personnage Dracula. On oublie en effet que la région de Transylvanie se trouve en Roumanie, et que de nombreuses histoires mystiques ont lieu dans dans ces coins la.

Bucarest est marquée par une architecture qui voit les choses en grand. En effet, bon nombre de bâtiments sont très imposants, suite au tremblement de terre de 1977 oú les bâtiments jugés trop faibles ont été rasés pour laisser place à des constructions massives. Parmi ces grands édifices, il faut évoquer bien évidement le Parlement, situé au bout du Boulevard Unirii, qui est le 2ème bâtiment le plus grand du monde (350 000m2…) après le Pentagone. On notera aussi le musée national d’histoire, situé dans la vieille ville, donnant sur le Palais de l’économie. Sans oublier le Palais Royal, qui se partage avec le musée des beaux arts, qui domine la Place de la Révolution. De nombreux autres édifices sont aussi imposants, mais faute de lois protégeant le patrimoine historique, ceux ci sont rachetés et utilisés à des fins privés. On trouve ainsi des banques, des sièges sociaux dans des immenses bâtiments, qu’il est toujours possible de voir de l’extérieure…

La religion est également très présente a Bucarest. J’avais abordé ce point concernant mes villes précédentes, mais sans rentrer dans les détails, concernant la religion orthodoxe notamment. Je n’ai jamais vu une religion autant basée sur l’idolâtrie… Les femmes embrassent les statues, mettent leurs doigts sur leurs lèvres puis sur les vitrines, font le signe de croix 3 fois devant chaque symbole religieux, embrassent le sol, les murs de l’eglise… C’est de l’adoration a ce niveau la. C’est surprenant au début, puis on s’habitue. Le cœur religieux de Bucarest est le domaine Patriarhia Romana, qui comprend plusieurs bâtiments (Cathédrale, monastère…) et est le centre de la religion Orthodoxe sur la ville. Vous devrez aussi aller a Curtea Verche, les ruines de la forteresse de Vlad l’Empaleur (son buste y est représenté), oú de nombreuses personnes viennent se recueillir à l’église toute proche.

Comme à Paris (la ville ne tient pas son surnom pour rien), Bucarest est un mélange de grands boulevards, de places imposantes, et de grands parcs. Le centre de la ville se situe à la place Unirii, oú l’immense galerie commerciale fera le bonheur de certains. Juste a côté se trouve la « vieille ville », formée de ruelles agréables, avec des boutiques et des restaurants. Elle est bordée par le boulevard Victoriei d’un côté et le Boulevard Balcescu de l’autre. Vous y trouverez le parc Cismigiu et son lac, ainsi que la Place de la Révolution, qui comporte de nombreux bâtiments a voir (l’atheneul romain, la maison de l’architecture…). On continuant vers le Nord, on arrive sur la Place Victoriei, oú se trouve de nombreux musées. Enfin, en prenant le boulevard Kiseleff, vous arriverez à l’Arc de Triomphe, donnant sur le grand parc Herastrau, lui même donnant sur le Lac du même nom. Vous pourrez vous y balader (notamment sur l’ile Trandafirilor) faire du bateau, et visiter le musée de plein air Dimitrie Gusti, reconstituant des villages traditionnels.

A voir :
– Palais royal / musée des beaux arts
– Palais du Parlement
– Place de la Révolution
– Parc Cismigiu
– Avenue et Place de la Victoire
– Arc de Triomphe
– Curtea Veche et l’église Stravropoleos
– Parc Herastrau
– Patriarhia Romana

Quelques conseils :
– Prenez le métro (10 trajets pour 15 LEI), il est très efficace, propre et moderne.
– Il y a des vigiles a chaque entrée de Parcs, dans les galeries commerciales, dans la rue… Étonnant de manger prêt d’un homme a matraque qui tourne mais au moins sécurité maximal.
– Beaucoup de roumains parlent français (a défaut de l’anglais) et la France est assez présente sur la ville (Place Charles de Gaulle, guides touristiques uniquement en français…), ça fait plaisir.

Le budget (3 jrs / 3 nuits) :
– Transports : 53€
– Logement : 11€
– Alimentation : 17,5€
– Tourisme : 3€
TOTAL = 84,5€

Retrouvez toutes les photos ici -> http://flickr.com/LaPlanneuse
N’oubliez pas de likez la page facebook ici -> http://facebook.com/LaPlanneuseSupertramp