Cover blog

Comment voyager moins cher en Islande ?

Déjà, dites-vous bien qu’un voyage pas cher en Islande n’est pas vraiment possible : les prix sont élevés pour tout – hébergements, restos, produits de consommation – et supérieurs à ceux pratiqués en France. L’Islande étant un des pays les plus chers du monde, j’ai essayé de compiler dans cet article des conseils pour réduire la facture. Dans tous les cas, je recommande vivement de mettre un peu de sous de côté pour anticiper car même en faisant des concessions et des efforts sur le budget, il n’en reste pas moins que le cout de la vie est élevé. Plus vous aurez organisé votre voyage en amont, moins cela vous coutera cher !

Avant de partir -> lisez cet article : 15 choses à savoir sur l’Islande

LA SAISON

C’est l’indicateur qui aura le plus d’impact sur votre budget : quand voulez vous partir ? L’Islande est un pays qui diffère énormément d’une saison à l’autre, on ne reconnait parfois plus le même pays entre l’hiver et l’été, tant les effets sur les paysages sont marqués. Les activités aussi ne sont pas les mêmes, les animaux à observer diffèrent, vous aurez des aurores boréales l’hiver mais le soleil de minuit l’été. Chaque saison apporte ses avantages et ses inconvénients, comme je l’ai expliqué dans mon article faire un road trip en Islande.

Ce qui est sur : l’hiver est moins cher que l’été. Les prix de location de voiture et les hébergements sont 20-30% plus cher entre juin et septembre ! Veillez aussi à partir hors vacances scolaires françaises, une période où les billets d’avion sont plus chers. Aussi, je ne peux que vous conseiller un compromis : Octobre ou Mars. Les tarifs sont ceux de la basse saison, le pays est partiellement enneigé et offre avantages et inconvénients des différentes saisons.

islande

L’hébergement

Le camping est le meilleur moyen de réduire son budget (mais n’est possible qu’entre mai et septembre). L’Islande est le pays idéal pour les amoureux de la nature, et ceux qui voyagent en tente et popote. Il y a des campings partout en Islande, qu’ils soient municipaux ou privés. C’est une solution flexible (pas forcément besoin de réserver) et économique. Comptez environ 10€ / nuit / personne pour camper. L’ambiance est assez rudimentaire : pas de marche des tongs, de parc aquatique, de concours de boules ou de soirée dancefloor. On se pose juste en pleine nature, il n’y a pas spécialement de délimitation. Certains campings disposent d’une cuisine commune, qui peut être fort utile si vous n’êtes pas à l’aise avec le réchaud. Attention, qui dit été ne dit pas grande chaleur : pensez à prendre un sac de couchage résistant aux températures fraiches.

L’auberge de jeunesse est l’un des moyens les plus sympathiques et les moins chers de se loger en Islande : à partir de 30€ pour un lit en dortoir. Sauf qu’il n’y en a presque pas en dehors de Reykjavik et Akuyeri… L’avantage c’est que vous y trouverez aussi une cuisine afin de préparer vos repas (et donc réduire votre budget). La plupart des auberges proposent le « sleeping bag accommodation » : la nuit vous coute moins chère si vous venez avec votre sac de couchage. Attention, certaines auberges n’indiquent pas (ou mal) que le tarif de base n’inclut pas les draps et vous pouvez vous retrouver à payer sur place 10€/pers/nuit pour en avoir !

La Guest House est la solution d’hebergement la plus courante en Islande. A la base, s’agit de dormir chez l’habitant, qui met à disposition une ou deux des chambres de sa maison. Le problème c’est qu’avec l’exposition du tourisme, le terme « Guest House » utilisé même pour qualifier des grosses structures, des blocs avec des vingtaines de chambres impersonnelles, sans parties communes… Et avec des tarifs plus élevés, comme ceux d’un hôtel ! Notre meilleure nuit, nous l’avons passé chez de vrais hôtes, adorables, gentils, généreux, à Akranes. C’est le logement qui a la meilleure note booking (9,8/10) où je suis jamais allée, et pour 70€/nuit pour une chambre double : http://booking.com/0037b5cc7ff71 

TRansport

Il est possible de vous envoler pour l’Islande depuis Paris à partir de 50€ le vol direct (3h20). Pour ça, on remercie la compagnie low cost WOW Air, qui a largement contribué à rendre cette destination accessible. Il faut se préparer à partir tôt le matin (ou tard le soir). En passant la nuit à l’aéroport Keflavik (celui pour les vols internationaux) pour notre vol de 6h, on a économisé une nuit sur place 😀

Dans les faits, qui dit low cost, dit service minimum. Et même si, après recherches sur mon comparateur habituel, nous avons trouvé des billets à 240€ A/R par personne, je n’imaginais pas qu’il faille payer en plus pour un bagage… en cabine ! Heureusement, Monsieur et moi même avons l’habitude de voyager léger, il a donc fallu payer 17€ par personne et par vol pour avoir une valise avec nous en cabine. Prévoyez 30€ pour un bagage en soute…

Qui dit road trip, dit voiture. Et là, ça fait mal au porte monnaie. Si vous partez l’été et faites un circuit classique, les prix sont élevés mais une voiture citadine suffit. Si venez en basse saison, les tarifs sont moins chers mais un 4×4 est recommandé. A vous de voir… Dans tous les cas, je ne peux que vous conseiller de passer par une agence locale plutôt qu’une compagnie internationale. Après moult recherches, c’est via le moteur https://guidetoiceland.is/fr/location-voiture-islande que j’ai trouvé le loueur le moins cher : rent a wreck.

Nous avons payé 600€ pour un 4×4 Suzuki Jimmy pour 11 jours et sur place, nous avons rajouté une assurance de 130€. Notre location nous a donc couté au total 730€, pour 2, en mars. Ce prix peut tout simplement doubler en juillet-aout, pour un 4×4. A cela, il faut rajouter le prix de l’essence : les prix varient facilement d’une ville à l’autre mais il faut compter environ 1,7€ /L. Pour réduire la facture, je ne peux que vous conseiller de ne PAS prendre l’option GPS : tout est parfaitement indiqué sur l’île et il n’y a pas beaucoup d’options de routes de toute façon…

islande

Pour les adeptes du slow travel, il est possible vous rendre en Islande en bateau ! J’ai eu la révélation après avoir croisé une Peugeot 306 avec plaque française au pieds d’un glacier à l’ouest du pays. Intriguée, le type me dit : « Je suis allée au Danemark prendre le ferry avec ma voiture ». La traversée dure environ 70h jusqu’au port islandais de Seydisfjordur et il vous en coutera à partir de 450€ pour 2 (l’aller), avec cabine, repas, et votre voiture (pas besoin de louer sur place donc). Possible de faire escale aux Îles Féroé et de faire 2 voyages en 1 !

Slow travel toujours, il est possible de faire le tour de l’Islande en bus, via un Pass : The Full Circle Passport. Avec celui ci, vous avez accès à la ligne qui réalise une boucle à travers le pays, avec un système drop off/drop on pour être indépendant faire les trajets quand vous voulez. Il vous en coutera environ 300€ et vous aurez 2 mois pour l’utiliser. Attention, il n’existe que du 28 juin au 31 aout. Un bon moyen de voyager à votre rythme et de voir les principaux sites du pays.

Enfin, économies toujours, il vous êtes toujours possible de faire comme partout ailleurs : du stop et du covoiturage. Pour la 1ère solution, de plus en plus de voitures circulent en Islande du fait du tourisme, ce qui augmentera vos chances dans ce pays peu peuplé. L’autre solution, c’est de chercher un trajet sur www.samferda.net et partagez les frais de voiture avec d’autres voyageurs qui visitent le pays !

Alimentation

C’est sur ce poste de dépense que vous pourrez faire le plus d’économies, si vous n’être pas trop regardant sur votre alimentation. Etant donné que ce n’est pas la gastronomie qui nous amenait en Islande, nous avons préféré préparer tous nos repas. Le résultat, c’est 10 jours à manger des sandwich le midi, confectionnés la veille. Le soir, nous utilisions la cuisine de la Guest House pour préparer des pâtes, des soupes, des plats déshydratés (pas regardant j’ai dit). Je n’ai aucun regret car sur la route, il n’y a pas beaucoup d’autres choix quand on ne croise parfois pas un village, que dis je, un hameau, de la journée !

Avis à la team radins (oui je te vois) : prenez un supplément bagage en soute, rempli de nourriture achetée en avance. Je n’y avais pas pensé jusqu’à ce que nous rencontrions des français, des italiens et des espagnols, avec les produits de leur pays respectifs ! Merci au couple de français d’avoir partagé avec nous leur bouteille de Bordeaux 😉 Nous, nous avons fait nos courses dans les supermarchés islandais, au moins on a acheté « local ». Le roi du discount, c’est la chaine BONUS (dont le symbole est un cochon tirelire), mais vous n’en trouverez que dans les communes dignes de ce nom.

J’avais étudié en amont quel étant le montant moyen qu’il fallait prévoir pour un voyage en Islande, soit entre 40 et 50€ / jour / personne concernant la nourriture d’après les sites spécialisés. Inconcevable pour notre budget. En appliquant la technique évoquée plus haut, nous en avons eu, en 11 jrs de voyage, pour… 11€ / jour / personne, 2 restau et bières incluses ! Je vous défi de faire mieux 😉

Tax free

Si vous faites vos achats dans les magasins portant l’inscription « Tax Free », vous pourrez vous faire rembourser la TVA locale (en général 25,5 %) avant de quitter le pays. Excluant services (location de voitures, hébergements, etc.) et produits consommables, ce dispositif s’applique surtout, en pratique, aux achats de souvenirs.
Conditions : avoir dépensé un minimum de 4 000 ISK dans un même point de vente. N’oubliez pas de demander au magasin le Tax Refund Cheque, que vous pourrez vous faire rembourser à l’aéroport de Keflavík (auprès de la National Bank), dans la monnaie de votre choix, en présentant reçu et objets concernés.
Si vous repartez en bateau de Seyðisfjörður, vous trouverez un bureau dans le terminal des ferries. Là, un virement sur votre compte bancaire sera effectué dans les semaines suivantes. Procurez-vous la brochure gratuite « Where to shop tax-free in Iceland» dans les offices de tourisme ou les commerces.

Activités

La bonne nouvelle, c’est que la principale activité que vous pourrez faire en Islande est gratuite : observer la nature. Et oui, c’est pour ses paysages que l’on vient sur l’île, pour sa faune et sa flore. Alors profitez en et prenez en plein les mirettes, partout, ne soyez blasé de rien. Promenez vous hors des sentiers battus, garez la voiture pour aller découvrir un coin perdu, patientez pour observer les phoques (indice : une colonie se trouve sur la plage de Ytri Tunga).Bref, vivez l’Islande à fond avec ce qu’elle vous offre.

islande

Bien sur, il y a des excursions qui valent le détour, et mieux vaut prévoir un budget conséquent si vous souhaitez en faire. Faites bien le tri et prenez le temps de comparer les prestataires. Le meilleur pour moi c’est Guide to Iceland. Pour chaque activités proposées, vous êtes quasiment sur que le prix proposé par le site est le meilleur. Il est très simple de réserver en ligne et les informations sont complètes.

Enfin, j’aimerai vous dire… de ne pas aller au blue lagoon. Activité STAR des touristes, cet endroit est cher et bondé toute l’année. Découvrir une source chaude et s’y baigner, oui totalement, c’est une expérience unique. Mais il existe pleins d’autres endroits à travers le pays qui valent le détour. L’entrée de base du Blue Lagoon coute environ 45€(jusqu’à 80€ pour la formule premium) et il se situe a l’opposé du golden circle et de la route 1. A l’inverse, je ne peux que vous conseiller le Secret Lagoon, situé à Fludir, non loin des chutes de Gullfoss. Intimiste bien que les touristes commencent à connaitre, l’entrée est à 23€ / personne.

BUDGET

Vous l’attendez avec curiosité et envie, voici le budget global de notre voyage en Islande, pour 2 personnes, pendant 11 jours.

Transports (avion, voiture, assurance, essence) : 1570€

Alimentation : 260€ 

Activités (snorkelling, lagoon, ice cave, whale watching) : 887€

Hébergement : 750€ soit une moyenne de 37,5€ / nuit / personne 

TOTAL = 3467€ soit 1733,5€ / personne

2 réflexions sur “Comment voyager moins cher en Islande ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *