Cover blog

15 choses à savoir sur l’Islande

En Mars, j’ai fait un road trip en Islande pendant 11 jours, l’occasion de découvrir ce pays et ses secrets. Voici quelques infos étonnantes (ou pas) sur l’île et ses habitants !

1. Il n’y a pas d’alcool dans les supermarchés

Imaginez vous faire vos courses, panier à la main, nonchalant, cherchant tranquilou le rayon alcool pour dénicher une bière locale pour accompagner votre sandwich au thon du midi. Et là, rien. Tu tourne, tu retourne dans le magasin, tu te dis qu’il y a soucis, il manque un truc. Un peu gênée, tu vas demander à une vendeuse, qui te réponds le plus naturellement du monde : « il n’y a pas de rayon alcool dans les supermarchés islandais« .

Reprenons du début, car l’Islande a une relation tumultueuse avec les boissons alcoolisées. La bière avec un contenu d’alcool supérieur à 2,25% resta illégale jusqu’en 1989 ! Et ce pour satisfaire un mouvement qui pensait que le prix abordable de la bière entrainerait forcément une surconsommation. Absurdité de la situation : des bars offraient à leurs clients de la «vraie-fausse» bière en mélangeant de la vodka (légale)  avec de la bière à 2,25% (elle aussi légale) afin d’obtenir une boisson avec un contenu en alcool similaire à la vraie bière. Mais cette pratique fut à son tour interdite en 1985 ce qui eut pour effet d’amplifier le mouvement pro-bière.

Aujourd’hui, il n’y a rien de plus fort que 2,25% dans les supermarchés. Au delà, il faut aller dans ceux de la chaine Vínbúðin (qui signifie magasin de vin) gérée par l’Etat, qui contrôle donc les ventes d’alcool sur le territoire. Et histoire de bien embêter tout le monde, ces magasins sont délibérément rares, très espacés l’un de l’autre, ont des horaires d’ouverture plutôt restrictives et ne sont pas autorisés à faire des offres spéciales.

2. Ils n’ont pas de lit double (avec la couette qui va avec)

OK, ca peut faire sourire mais franchement sur le coup, c’est vraiment bizarre. Pour une fois que je voyage avec Monsieur, on fait nos réservations de chambre en ligne, on précise bien « lit double » quand on nous demande. Mais rien a faire, nous n’aurons en 10 nuits, aucun lit double. Que des lits séparés, collés. Je me suis dit « ok, c’est pour avoir plus de touristes, pour ceux qui voyagent entre amis et ne dorment pas ensemble ».

Sauf que même les couettes sont individuelles ! La grande couette normale a mettre sur le lit (même 2 lits simples rapprochés), je n’en ai pas vu en 11 jours de voyage ! Donc chacun sa couette, c’est un concept.

islande

3. Le tourisme a explosé (23% du PIB !!)

Le tourisme en Islande a littéralement changé le pays et impacté la vie de ses habitants. L’afflux de touristes en masse a commencé en 2010, lors de l’éruption du volcan Eyjafjallajökull. Le monde avait alors (re)découvert la beauté des paysages d’Islande. Depuis, le nombre de visiteur n’a fait que croître. En 2016, l’Islande a accueilli 1,7 millions de touristes, soit 2x plus qu’en 2010 ! Sachant que la population de l’île est de 330 000 habitants. Le tourisme est devenu une industrie plus rentable que la pêche et la production d’aluminium : en 2015, il a rapporté 208,4 milliards de couronnes (1,6 milliard d’euros) au pays.

Qui dit tourisme qui explose, dit évolution des infrastructures, des hébergements, des excursions proposées. Bref, l’Islande s’est tournée à fond vers l’international, avec tous les avantages et inconvénients que cela implique. Une chose est sure : même en basse saison, il est rare de se trouver seul face à une cascade, face au flot permanent de touristes.

4. ONT A SOUVENT L’OCCASION DE DIRE « c’est beau »

Ou ses variantes : « c’est ouf », « woaaaaw » ou vous resterez aussi sans voix parfois. Aussi, « fait froid », « putain de vent », « regarde une voiture », « tiens, une maison » et surtout, « c’est cher » . Ou encore « c’est vraiment dommage qu’il pleuve, sinon ce serai magnifique ». Au début tu dira « OOOHH DES CHEVAUX » et au bout d’une semaine tu t’en rendra même plus compte.

5. Pas besoin de visa pour les Français

Et, à ma grande surprise, pas de contrôle des passeports, ni à l’arrivée, ni au départ pour les pays membres de l’UE. C’est surprenant dans le contexte actuel, où même entre pays européens on se fait maintenant contrôler « au cas où ».

6. Les maisons ou les voitures ne sont pas fermées à clEF

Quand on est dans un pays peu peuplé, une sorte de confiance mutuelle règne entre les gens. Au début, c’est un peu surprenant et puis finalement, c’est pas mal de lâcher prise et de ne pas être négatif en permanence sur un vol éventuel. L’Islande c’est une ambiance conviviale très plaisante et presque non stressante. Après quelques jours, on prend plaisir à quitter sa voiture avec sac à l’intérieur sans fermer à clé. C’est vrai que si voleur éventuel il y a, il n’ira pas bien loin…

islande

7. L’islandais est bilingue

Je suis allée en Islande juste après la Russie. Quel changement radical, c’est le moins qu’on puisse dire ! Tout est sous titré en anglais, tout le monde parle anglais, même des petits vieux au fin fond de l’île, même la caissière au supermarché. Si bien qu’on ne vous dit même plus bonjour en islandais mais en anglais directement. C’est effectivement agréable pour un étranger, mais perturbant car lors de mon séjour, je n’ai jamais entendu parler islandais ni pris la peine d’apprendre quelques mots, comme je le fais pour d’autres pays. Le pays est résolument tourné vers les touristes, reste à savoir s’il n’en oubliera pas sa propre culture.

8. L’eau a une odeur de soufre

Comprendre : oeuf pourri. Concrètement, vous rentrez dans la douche faites couler l’eau, et là, une odeur infecte prend votre nez et votre bouche. Pourtant, cette eau est parfaitement propre et clair. Elle a « juste » une odeur de soufre, selon l’endroit de l’île où vous êtes, due à son activité géothermique (et grâce à laquelle il y a les bains chauds naturels). C’est très désagréable, on se l’avoue. Mais ce n’est pas toxique. L’eau islandaise est très pure et très bonne à boire. Au lieu d’acheter des bouteilles en plastique, il suffit d’ailleurs de remplir votre gourde à n’importe quelle rivière.

9. Le cheval, cet animal de compagnie

Dans l’Islande profonde, les élevages de chevaux côtoient les églises isolées, le plus souvent privées. L’islandais est un cheval de selle, de petite taille (morphologie proche du poney), et est l’unique race chevaline originaire d’Islande. Ils sont aussi les seuls chevaux à connaitre 5 allures (contre 3 pour les autres) : pas, trot, galop, tölt et amble.

Des chevaux, on en voit partout. Plus que de maisons, plus que des humains. Ils sont là, dans le froids, blottis entre eux, sur l’herbe gelée. Certains servent encore au gardiennage des moutons, eux aussi nombreux sur l’île.

10. Les vestiaires individuels n’existent pas

Halte aux pudiques. En Islande, il est très courant d’aller se détendre dans une source chaude naturelle et c’est même devenu une attraction touristique. Le lieu le plus connu (et donc bondé) est le blue lagoon, mais on peut en trouver partout dans le pays (perso, on est allé au secret lagoon et c’était très bien). Bref. Qui dit bain, dit maillot de bain, dit vestiaires et douches. Et il n’existe pas de cabines individuelles

Bon, une seule pièce où tout le monde (femmes d’un côté, hommes de l’autre tout de même) se change, pourquoi pas. Sauf que les islandaises sont pas du genre à se planquer derrière leur serviette. Que nenni. Ici la pudeur, connait pas. En un instant, on se retrouve donc face à de nombreuses paires de seins, et tout autant de pubis à l’air. Fort heureusement, j’avais déjà mon maillot sur moi. Sauf qu’en prenant la douche (obligatoire avant la baignade), baaah, j’étais la seule en maillot, au milieu de ces femmes nues qui se nettoient. La surprise passée, on se décontracte et on se dit qu’on est tous fait pareils (enfin presque).

11. Pas de chaussures à l’intérieur

Quand vous rentrez dans une maison, la réception d’un hôtel ou d’une guest house, on enlève ses chaussures à l’entrée. Bah oui, quand on a pataugé dans la neige, le sable ou la boue, généralement, les chaussures s’en souviennent. Donc, on sort ses plus belles chaussettes et on montre ses petons ! Certains islandais vous proposeront même des chaussons à enfiler. Le plus important, c’est de garder l’intérieur propre, et respecter cette tradition :)

islande

12. C’est cher. TRES cher.

C’est vrai que j’aurai pu mettre ce point en n°1, tant c’est un sujet quotidien lors d’un voyage en Islande. Lunité monétaire de l’Islande est la couronne islandaise, abrégée ISK. Aujourd’hui, 1€ = 115 ISK (et 100ISK = 0,85ct). Autant se le dire tout de suite : l’Islande est un des pays les plus chers du monde. Même si la crise de 2008 a rendu le cout de la vie plus supportable pour les étrangers, depuis, les prix n’ont cessé de grimper : les hôtels et opérateurs touristiques ont augmenté leurs tarifs de 10 à 15 % par an et en 2013, augmentation de la TVA de 7 à 14 % sur l’hébergement.

Afin d’éviter les mauvaises surprises, préparez bien votre voyage et surtout votre budget, en vérifiant le prix des chambres, transports et excursions sur Internet. Cela évitera le choc une fois sur place et d’anticiper la douloureuse. Comptez en moyenne 90€ / nuit pour une chambre double en basse saison (hors Reykjavik), un budget moyen restauration de 40€ / jour / personne (si vous mangez à l’extérieur), les activités (hivernales) coutent au minimum 100€ jusqu’à plusieurs centaines d’euros. L’essence coute environ 1,8€ / L et la location de voiture au minimum à 60€/jour pour un 4×4 (en basse saison).

13. Il y a des piscines extérieures partout

La piscine est incontournable pour tout islandais qui se respecte. On en trouve partout, le moindre village à sa piscine municipale, et c’est pas de la petite piscine ! Elles sont en plein air (qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente), disposent de « hot-pots » (des jacuzzis sans bulles, de 38°C à 45°C), vous pourrez également trouver des saunas, des toboggans, des services de massage… L’eau n’est quasiment pas chlorée.

Attention, on ne rigole pas avec la douche avant la baignade (du personnel est payé pour contrôler ce qui se passe dans les douches). Il faut prendre une douche NU(E), avec lavage de cheveux et compagnie avant de pouvoir mettre son maillot et de pouvoir aller dans la piscine. Et comme évoqué plus haut, c’est tous ensemble.

14. Le pays en plus PAISIBLE DU MONDE

L’Islande occupe la première place du Global Peace Index. Classe ! La principale raison ? Il n’y a pas d’armée (les États-Unis et les autres membres de l’OTAN assurent la Défense islandaise ) ! Aussi, les policiers n’ont pas d’armes – Il n’y a eu aucun homicide depuis plus de 10 ans. L’Islande a un taux de criminalité quasi inexistant. D’ailleurs, la police islandaise est considérée comme la plus cool du monde. Le pays a aussi décroché la palme de « la nation la plus pacifique au monde » dans le classement annuel établi par l’Economist Intelligence Unit. Ce palmarès, intitulé « classement général de paix », analyse les pays de la planète selon le degré de paix régnant à l’intérieur de leurs frontières et la manière dont ils interagissent avec le monde extérieur.

15. 100% de l’électricité islandaise est renouvelable.

L’Islande compte sept volcans en activité et 600 sources naturelles d’eau chaude. La géothermie lui permet ainsi d’assurer 30% de sa production d’électricité. L’énergie géothermique offre à la société de nombreux avantages autres que l’électricité et le chauffage urbain. Elle est utilisée pour faire fondre la neige sur les trottoirs, chauffer les piscines, pour la pisciculture, la culture en serre et l’industrie agroalimentaire.

De plus, les centrales hydroélectriques, alimentées par les pluies et la fonte des glaces, permettent d’atteindre 100% d’électricité renouvelable. 9 habitations sur 10 sont chauffées directement par l’énergie thermique. La transition énergétique réalisée dans ce pays peut être une source d’inspiration pour les pays qui cherchent à augmenter leur part d’énergies renouvelables.

Les Islandais sont fiers du fait que leur énergie provienne presque entièrement des ressources renouvelables, que ce soit hydroélectriques ou géothermiques, et soit, dans sa grande majorité, respectueuse de l’environnement. Cependant, ils ne sont pas tous d’accord sur le fait que cette énergie doive être vendue à bas prix aux industries énergivores pollueuses telles que les entreprises d’aluminium qui offrent très peu en contrepartie à la société.

Une réflexion sur “15 choses à savoir sur l’Islande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *